Mémoire crashée

Qu’en est-t-il si au final l’image que nous avons devant nous ne dit plus rien, si ce n’est : j’ai échoué.
Véritable exhumation, ces mémoires crashées constituent une exploration cherchant à redéfinir les contours de ces images oubliées en questionnant notre rapport aux images-souvenirs, interrogeant notre mémoire et notre capacité à "se souvenir de".

Mémoire crashée
2015

- Où as-tu pris cette image ?
- Dans une navette pour Mars, en attendant quai numéro 7. C'était la compagnie Phobos Express.

Qu’en est-t-il si au final l’image que nous avons devant nous ne dit plus rien, si ce n’est : "j’ai échoué",  ou bien " j'ai tenté de".
Libre à nous de percevoir notre propre vérité. De ré-écrire notre passé.

Véritable exhumation, ces mémoires crashées constituent une exploration cherchant à redéfinir les contours de ces images oubliées et vise à interroger notre rapport à la fiction.
Par fiction, comprenez : « feindre », « faire semblant », « inventer », ou « imaginer ».
Questionner notre rapport aux images-souvenirs, notre subjectivité, interroger notre mémoire et notre capacité à "se souvenir de" ou à fantasmer un réel qui n'a jamais eu lieu.